Vous êtes ici : Accueil Documentation Environnement Air et Santé Introduction
Actions sur le document

Introduction

Introduction à la problématique.

jfroche

Information Air et Santé
Page 1 de 5.

L'air est un « aliment » spécifique et indispensable pour l'être humain. Nous en respirons en moyenne 15m³ par jour, soit près de 20 kg (à comparer à 2 kg d'eau potable et 1 kg d'aliments divers). L'air que nous respirons constitue un facteur important de notre environnement, qu'il s'agisse de la qualité de l'air sur notre lieu de travail, la qualité de l'air que nous respirons en ville ou dans nos campagnes ou même l'air que nous respirons à l'intérieur de nos maisons.

 

L'évolution des activités industrielles et des modes de vie a profondément modifié la pollution atmosphérique aussi bien dans la nature et les concentrations des polluants que dans les modalités de dispersion de ces derniers. On peut présumer que les différents composés présents actuellement dans l'atmosphère sont loin d'être tous mesurés voire même identifiés. Les sources émettrices ne sont pas toutes recensées et rares sont celles qui sont monopolluantes. Hors, on se souvient, il reste encore beaucoup à connaître de leurs intéractions : synergiques, antagonistes ou cumulatives ! A cela s'ajoutent d'autres facteurs tels que les facteurs météorologiques par exemple.

 

L'évolution de technologies dans le domaine de l'analyse et de la modélisation de la dispersion des polluants, permet d'affiner de plus en plus notre connaissance de la pollution atmosphérique. Mais quelque soit le degré de performance de l'analyse, l'approche physico-chimique ne peut prendre en compte qu'une juxtaposition de paramètres présélectionnés  : ce sont les polluants que l'on choisit de mesurer. Mais qu'en est-il de ce qui n'est pas identifié, et dès lors pas mesuré ? En aucun cas, elle ne peut rendre compte de leur devenir et de leur toxicité (aux doses mesurées) dans les systèmes biologiques. A ce niveau, des réseaux de biosurveillance végétale ont commencé à être utilisés comme une véritable technique de terrain dès les années 1960. A partir des années 1990, lorsque la pollution urbaine d'origine automobile est devenue la pollution la plus préoccupante, à l'origine de fortes concentrations d'ozone et de métaux lourds dans l'atmosphère, cette méthode a alors connu un nouveau développement. Les végétaux tels que les lichens et certaines plantes supérieures par exemple sont connus pour être sensibles à la pollution atmosphérique. D'autres plantes (tel le ray-grass et la luzerne) sont des «bioaccumulateurs» passifs des polluants atmosphériques de sorte que l'analyse de ces dernières permet d'évaluer le niveau et l'impact de la pollution atmosphérique. L'utilisation de divers bioindicateurs permet aisément de cartographier la répartition de polluants et certains effets de ces derniers.

 

Les sources de pollution atmosphérique sont d'origine fixe ou mobile, ponctuelle ou diffuse . Les sources fixes correspondent aux installations de combustion individuelles, collectives ou industrielles, les installations d'incinération des déchets et les installations industrielles et artisanales : métallurgie, sidérurgie, raffineries, pétrochimie, cimenteries, chimie, etc.. Les sources mobiles sont constituées des transports maritime, aérien et surtout routier. Les parts respectives de ces sources varient en fonction de la nature des agglomérations, de l'organisation urbaine et de leur degré d'industrialisation.

Les polluants émis dans l'environnement sont dispersés dans l'atmosphère ou déposés, tout en subissant pour certains, des modifications physico-chimiques. La météorologie joue un rôle important, par des phénomènes de turbulence et d'irradiation. L'atmosphère peut être considérée comme un immense compartiment dans lequel ont lieu de nombreuses réactions chimiques. Ces transformations contribuent ainsi à son auto-épuration mais sont également à l'origine de composés chimiques plus ou moins réactifs.

 
Par jfrocheDernière modification 12/07/2018 17:05
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
Nouvel utilisateur ?
 

Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :