Vous êtes ici : Accueil Mellery 20-Lettre du Dr Pauluis aux principaux acteurs responsables du suivi médical
Actions sur le document

04-07-2004 - 20-Lettre du Dr Pauluis aux principaux acteurs responsables du suivi médical

En juillet 2004, le Dr Pauluis exprime aux ministres concernés, à l'Institut J. Bordet, à l'échevin de Villers-la-Ville concerné, au CADEV (asbl) son désarroi et sa déception quant au contenu du suivi médical.

Le Dr Pauluis fait l'analyse du suivi médical et propose des pistes d'actions. Le Dr plaide encore pour une coordination plus soutenue de l'ensemble des acteurs. Un dossier emblématique comme celui de Mellery doit faire l'objet d'une attention et réflexion collective et devrait contribuer à l'apprentissage collectif dans la gestion du risque dont notre société a besoin. Le 22 février 2005 (7 mois plus tard), le Dr Pauluis s'inquiète auprès des ministres concernés de l'absence de réponse à son courrier du 4 juillet 2004.

Le 14 mars 2005, seule la ministre de la Santé en Région wallonne accuse réception du courrier alors qu'elle n'est pas directement impliquée dans le suivi médical de Mellery. En effet, la convention lie le ministre de l'Environnement de la Région wallonne, la ministre de la Santé en Communauté française et l'Institut Jules Bordet.

Le Dr Pauluis signale :

  • les documents envoyés ne comportent que peu de réflexion sur une consultation de médecine préventive standardisée ;
  • aucun effort de recueil de données ;
  • aucune formation des médecins locaux ;
  • aucune réflexion sur les voies d'exposition aux polluants aériens ;
  • les acteurs locaux ont été peu entendus ;
  • la dernière réunion de concertation date de novembre 2003 ;
  • le CADEV, asbl active sur cette problématique, n'a pas été associée aux échanges ;
  • le programme proposé aujourd'hui n'a fait l'objet d'aucun débat depuis novembre 2003, il présente de nombreuses lacunes.

Le Dr argumente son analyse et ses propositions sur base d'un rapport de l'Agence européenne pour l'environnement de 2003 "signaux précoces et lecons tardives : principe de précaution". Il en relève 12 points d'analyse et d'arguments.

Le Dr Pauluis justifie le refus du matériel informatique car dans l'état actuel du suivi médical, il n'y a aucune utilité à informatiser les médecins puisqu'aucune donnée ne sera recueillie de manière standardisée.

Il dénonce, dans l'état actuel du dossier, le coût de 40€ pour une consultation de médecine préventive dont les items ne sont pas standardisés, ce qui est excessif pour la collectivité.

Le suivi médical se borne à recueillir les anomalies à la naissance et les causes de mortalité par cancer à Mellery. C'est utile mais insufisant.


Les propositions d'actions du Dr Pauluis :
  • un programme informatique le plus uniforme possible mais respectant le choix des médecins locaux ;
  • mise à la disposition des médecins d'une consultation de médecine préventive standardisée sur support informatique ;
  • estimation de la zone d'exposition suite aux écoulements gazeux ;
  • formation élémentaire des médecins à quelques principes de base de la médecine environnementale, avec une attention particulière sur la santé des enfants ;
  • création d'une véritable équipe multidisciplinaire avec le respect des acteurs locaux ;
  • transparence du fonctionnement du comité scientifique, justification des décisions prises ;
  • mise en place d'une véritable culture du débat sans monopole d'une technique scientifique ;
  • mise en place de nouveau métier : traducteur scientifique.


« Mars 2019 »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
 

Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :