Vous êtes ici : Accueil Mellery PV de la réunion du 3 juin 2005 : réunion d'information, réponses aux questions du CADEV
Actions sur le document

10-08-2005 - PV de la réunion du 3 juin 2005 : réunion d'information, réponses aux questions du CADEV

Le 3 juin 2005 se tenait une réunion d'information relative au projet "suivi médical de la population de Mellery". L'ordre du jour de cette réunion regroupant les principaux acteurs du suivi médical est de répondre aux questions du CADEV.

Le CADEV se présente : association citoyenne de riverains qui depuis 15 ans tente de défendre les intérêts de la population affectée par la décharge. 400 personnes sur les 9.000 habitants paient leur cotisation au CADEV.

Le Dr Pauluis se présente, rappelant sa très bonne connaissance de ce dossier dès son début et le rôle de porte-parole des médecins généralistes qu'il a joué depuis 1989. Le Dr Moens, lui aussi médecin généraliste, depuis 33 ans, est présent pour soutenir le Dr Pauluis.

Un document est distribué qui reprend les propositions de réponses aux questions du CADEV et du Dr Pauluis.

Le Dr Grivegnée (Bordet) précise que la procédure de suivi médical a été élaborée avec les médecins généralistes sur base d'une "evidence-based medecine, EBM".

Les représentants du CADEV se disent inquiets de la tournure du suivi médical actuel qui semble peu consistant tout en étant satisfaits de l'existence d'un suivi médical. Leur demande actuelle se résume en 2 points :

  1. réponses aux questions posées par écrit ;
  2. souhait de participer de façon plus active au suivi médical, d'être davantage tenus informés.

L'administration de la Communauté française préside la réunion (J. de Roubaix) et rappelle que le suivi a débuté en juin 2004. Il devrait s'agir du suivi "idéal" de dépistage du cancer, ...

Les représentants du CADEV, tout en précisant qu'ils ne sont pas médecins, trouvent le suivi actuel peu spécifique.
Le Dr Grivegnée précise qu'il ne s'agit pas d'une étude épidémiologique.

Le CADEV demande quel est le bilan actuel des anomalies décelées par le suivi médical.
La réponse : pas évaluable vu le nombre trop restreint de cas étudiés mais on peut affirmer que les informations actuellement disponibles n'ont rien d'inquiétant et qu'il n'y a pas de "cluster" décelé.

Le CADEV demande si cela aura un sens d'informer la population lorsqu'on disposera des nombres totaux des différentes anomalies décelées.
La réponse est non ; néanmoins, des résultats d'ensemble qualitatifs et non chiffrés devront être fournis et un bilan à un an de suivi, est envisageable.

Le Dr Grivegnée suggère que les représentants du CADEV et les médecins généralistes transmettent une proposition concrète et conjointe d'amélioration du suivi médical à l'administration et aux ministres. Ces derniers pourraient mandater Bordet pour la mise en oeuvre.


Le Dr Pauluis  parle d'autres problèmes comme :

  • absence d'invitation pour les déménagés ;
  • absence de réflexion relative à la zone d'exposition ;
  • le Dr Pauluis aurait souhaité profiter du présent suivi médical pour faire un apprentissage collectif de santé environnementale notamment au niveau de la saisie informatique des données ;
  • il ne comprend toujours pas pourquoi "Epicure" a été préféré à "Health One" qui présente des fonctionnalités extrèmement intéressantes pour les objectifs poursuivis ;
  • le Dr Moens manifeste une préoccupation particulière concernant les enfants d'un orphelinat "le Colombier" qui ont été semble-t-il particulièrement exposés.
Les deux médecins regrettent l'appauvrissement entre la proposition de mars 2004 et ce qui est finalement mis en place, ils dénoncent aussi un manque de communication notamment entre eux et Bordet.

Le compte rendu se termine par un tableau reprenant un timing de différentes actions à faire d'ici décembre 2005.
« Mars 2019 »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
 

Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :